L’Ecole de Danse de Thierville

L’Ecole de Danse de Thierville 

 

L’Ecole de Danse de Thierville est une association Loi 1901 qui évolue depuis 32 années dans un paysage culturel Meusien .

Année après année, cette école a su développer un bel esprit de concertation, acquérir la cohésion nécessaire pour travailler efficacement, toujours dans le but de donner à la danse l’espace qu’elle mérite.

 

L’école est agréée par le Ministère de la Culture et de la Communication, affiliée à la Fédération française de Danse et compte un effectif de 150 élèves mixtes âgés de 5 à 60 ans. Neuf cours de danse classique de différents niveaux sont dispensés chaque semaine. Sept cours de claquettes et trois cours de danse contemporaine sont également proposés.

 

Créée en 1978 par Jocelyne Antoine, professeur diplômé, cette école a rencontré un succès immédiat. Jocelyne Antoine s’était fixé comme objectif de transmettre un enseignement rigoureux et de qualité, tout en permettant à quiconque de pouvoir pratiquer la danse, trop souvent admise comme une discipline réservée à une élite.

 

Cette école a su se démarquer par son projet que l’on peut qualifier, sans prétention aucune, de « citoyen » puis par la qualité de son enseignement. Sa politique d’ouverture a été un argument de taille : permettre à quiconque de pratiquer la danse, opter pour des tarifs défiant toute concurrence. L’idée était que chacun doit pouvoir avoir un accès facilité à cette discipline, et ce quel que soit son origine sociale.

 

Aujourd’hui encore, l’objectif de Jocelyne Antoine reste une priorité, à savoir prolonger sa vision de l’enseignement de la danse, en faire perdurer son accès facilité.

 

L’Ecole de Danse, c’est :

 

3 disciplines de la danse classique, aux claquettes en passant par la danse contemporaine,

14 heures de cours /semaine (Mercredi, Vendredi, Samedi)

L’envie de partager la passion du mouvement

 

Les cours 

 

La danse, sans renier ses fondamentaux, ses traditions, doit être de son temps.

Le point de départ est que dans notre école, la plupart des élèves pratiquent la danse classique tout d’abord comme un divertissement, qui peut certes parfois affirmer un talent. Il est alors essentiel de faire de cette pratique un plaisir, etde  montrer que cette discipline est rigoureuse mais pas rigide, et qu’elle peut-être agréable et divertissante à tous niveaux.

Il est indispensable de laisse émerger le plaisir de danser sans préjuger de l’avenir des élèves (artistes amateurs, spectateurs avertis, candidats à l’aventure professionnelle ; aucune hypothèse ne semble à privilégier).

 

De là, les cours sont construits en gardant à l’esprit les notions de créativité et d’accessibilité, en tenant compte des aptitudes et motivations des élèves, et dans la perspective de privilégier le plaisir tout en étant au service de la rigueur de la discipline et de ses fondamentaux.

admin Écrit par :